dimanche 25 août 2013

Rencontre saint jean 2013

Rencontre saint jean 2013
Cette année encore nous étions près de 70, anciennes et anciens d'Albi.... Une sacrée journée de retrouvailles comme le montrent les photos. Certain(e)s n'avaient pas hésité à traverser la France pour venir en ce dernier dimanche de Juin....de véritables "plans"  pour se retrouver entre copines de l'époque. auprès de Soeur Hildegarde.... entre autre.  Les images d'antan glanées ça et là par Michel ont ravivé bien des souvenirs..... et tous ont pu retrouver, ne serai-ce que quelques moments, ce qui a été à une période donnée "leur maison".
A l'an prochain.... toujours aussi nombreux et heureux de nous retrouver !!!!

jeudi 22 août 2013

jeudi 11 avril 2013


ALBI, rencontre des anciens et amis de l'Orphelinat SAINT JEAN le ...

DIMANCHE 30 juin 2013

Comme chaque année, nous vous proposons... de nous retrouver, d'échanger autour d'un bon repas agrémenté de diverses animations.

Au programme:
  • A partir de 10h : accueil des participants
  • 11h : messe et réunion du bureau de notre association
  • suivi d'un dépôt de gerbe auprès de la stèle de notre FONDATEUR
  • 12h30 : Apéritif ...et repas traditionnel

Afin de pouvoir organiser au mieux cette journée (et le repas) nous vous demandons de façon impérative de bien vouloir vous inscrire avant le 20 juin 2013, soit :

Par téléphone au 05 63 47 70 40
Par mail aux adresses suivantes: marc.kathemann@sfr.fr ou bien : michel.claude@no-log.org
Par courrier en nous retournant le bulletin ci joint à OEUVRES DU PERE COLOMBIER Amicale des anciens, 33 avenue de Lattre de Tassigny 81000 ALBI

Merci et à bientôt




__

BULLETIN D'INSCRIPTION: Mme Mlle M

Nom.............................................. Prénom ................

Adresse complète.....................................................................................

.............................................................................................................

participera à la journée et au repas du 30 juin 2013


Nombre d'adultes ........... Nombre d'enfants ...............

mardi 9 avril 2013

Retour en arrière

                  Le centenaire des œuvres du père colombier                                                                    en 1886


      La supérieure des sœurs de la compagnie de notre dame a fait don de la maison le16 juillet 1886 : c'est dire la rapidité de la réalisation (4 mois!) et surtout la confiance en la providence.
         le 14  novembre 1886 une douzaine d'orphelins s’installaient dan une maison sommairement aménagée au 33 avenue de Millau, à Albi, Au bout de trois mois,ils étaient 25, trente ans plus tard, sept, orphelinat accueillaient, dans plusieurs département du sud ouest  plus de 550enfants, 70 religieuses et une trentaine de prêtres étaient a leur service ! Entre ces deux dates combien d'orphelins avaient été éduqués et grâce aux ateliers d'apprentissage créés à leur intension, munis d'un métier ! Et cela dure depuis cent ans          
       A l'origine de cette œuvre ; un homme exceptionnel, le père Ernest Colombier, C'était le fils d'un charron de Puylaurens devenu prêtre, Affecté comme vicaire à la paroisse de saint-salvy, il prit conscience du nombre d'enfants livrés à eux-mêmes dans la rue, parce que le père ou la mère étaient morts, que celui qui restait travaillait, etc, il comprit vite que faire l’aumône n'était pas une solution, Des orphelinat de fille, cela existait en marge des communautés religieuses, Mais les garçons ? Dieu n'aimait-il pas les garçons ? Ce problème hante le jeune vicaire, il en parle a la supérieure des sœurs de Notre-Dame qui lui prose une maison, L'abbé groupe une équipe de volontaire qui vont nettoyer, tomber des cloison, acheter du matériel et préparer un nid pour les enfants abandonnés, l'on sait la suite.
      A ces orphelins il faut des mamans, Des sœurs de Massac viennent d'abord puis sont rappelées, Mais il y a à Albi rue Timbal une marchande de parapluies, Mlle Navas, toute dévouée à l’œuvre et qui n'a pas froid aux yeux, A l'appel du père colombier, elle met son magasin en gérance, s'installe à l'orphelinat et fonde une congrégation pour le service de l'enfance abandonnée devenue Mère de Saint-Pierre, elle veillera  avec tendresse sur les enfants qui lui voue-ront une affection et reconnaissance et elle sera pour le père colombier une collaboratrice exceptionnelle, Le père était imaginatif , inspiré, un peu naif quelquefois, Mère de Saint-Pierre ramenait doucement aux réalités, Son passage dans un atelier puis à la tête d'un petit commerce lui avait permis de connaître le monde des affaires et même la politique: Jaurès s'arrêtait à son magasin..Femme de cœur mais aussi femme de tête, Elle eut dans le développement des œuvres du père colombier un rôle essentiel, C'est ainsi qu'un fils de charron et une marchande de parapluies, sans autre ressources que leur immence dévouement, malgré les pouvoirs publics qui nom seulement ne les aidèrent pas mais leur cherchèrent chicane pour des vétilles ( par exemple une histoire Courtelinesque  pour des poules données par de brave gens et non déclarées à l’octroi! ) soutenus seulement par les dons renouvelés de bonne âmes et de quelques bienfaiteurs insignes, prirent en charge l'enfance maleureuse.
      Les temps ont changé aujourd'hui, il en est toujours ainsi                         

lundi 3 septembre 2012

mercredi 28 septembre 2011